À propos

Le commencement

En 1990, Dr André Brossard, chiropraticien et spécialiste en médecine sportive, découvre qu’en modifiant l’échange de l’information réflexe neuro-moteur et sensitive entre la moelle épinière et le cerveau, il pouvait améliorer le bien-être physique des personnes amputées qui souffraient du syndrome d’un membre fantôme (douleur, engourdissement, malaise provoqué par un membre amputé).

Le Dr André Brossard a réalisé plus de 15 années de recherches. Plusieurs études et recherches auprès d’athlètes de tous âges ont démontrées que la stimulation (facilitation) spécifique réflexe du poignet, de la cheville et au bas du dos augmentait le pourcentage (%) de réflexes neuro-moteur, la force, l’endurance, le VO2max et facilitait une récupération plus rapide. Donc, dans un court délai, la performance et le bien-être général en étaient améliorés. Par l’identification de plusieurs champs d’application dans le domaine médical et sportif, Dr Brossard a breveté mondialement ce que l’on dénomme aujourd’hui le neuro-facilitateur, soit la technologie Reflex KiraxMD .

Cette technologie produit une légère stimulation mécanique spécifique (pression tactile de -200 mmHg) exercée au niveau de  quatre régions spécifiques (cutanées, de la peau) du corps humain : la partie inférieure du crâne, le poignet, le bas du dos et la cheville.

Une pression cutanée créée par vos simples gestes !

Voyons plus en détail comment cette technologie ergonomique fonctionne :

1. La technologie Reflex KiraxMD crée une neuro-facilitation

2. Le contrôle nerveux du mouvement

3. La vigilance neurologique (réflexes moteurs efférents/afférents)

Le système neurologique moteur est comme une autoroute (moelle épinière) acheminant par la voie des motoneurones efférents les informations sensitives au cerveau. Suite à ce stimulus, le cerveau retourne une réponse par les motoneurones afférents créant ainsi une réaction (force, endurance, etc.). Bref, modifie la vigilance neurologique.

En effet, les muscles squelettiques sont stimulés par des motoneurones efférents (aller) ayant leur origine à l’un de ces trois niveaux :

  1. la moëlle épinière,
  2. les régions inférieures du cerveau,
  3. l’aire motrice du cortex cérébrale.

4. Les muscles

Les bénéfices résultants de cette technologie permettent :

  • D’augmenter la vigilance neurologique (161%), c’est -à-dire d’offrir une meilleure anticipation (du réflexe moteur)
  • D’augmenter la force
  • D’augmenter l’endurance
  • De diminuer la fatigue
  • Et d’aider à réduire les blessures reliées aux gestes répétitifs et restrictifs (LATR)

Les développements

En 2009, Kirax international inc. signe une entente avec l’équipe  de football du  Rouge et Or de l’Université Laval.

En 2010, Kirax international inc. obtient ses droits d’auteur sur l’ergonomie Reflex KiraxMD.

Septembre 2011, après une rencontre avec l’administration et du corps médical du Lightning de Tampa Bay (hockey), ils décident d’utiliser la technologie Reflex KiraxMD auprès des joueurs. La prévention des blessures et le temps de réaction est primordial dans ce sport.

En 2012, l’homologation des orthèses par Santé Canada et la CE *instrument médical classe 1, licence d’établissement #5190  CE ( les orthèses du poignet, du bas du dos (sacral)  et de la cheville (bas) ont été produits en silicone, non allergène).

En 2014, l’Agence spatiale canadienne a accueilli le Dr Brossard en tant que premier chiropraticien à présenter ses recherches en santé fonctionnelle.

Depuis ses tous débuts, la technologie Reflex KiraxMD a récolté d’excellents commentaires auprès d’utilisateurs de grande renommée dont des gens du milieu sportif, d’athlètes reconnus, du milieu des affaires ainsi que du milieu culturel et artistique. Nombreux athlètes olympiques et dans le secteur professionnel ont pu optimiser leur performance grâce aux orthèses Reflex KiraxMD. (Hockey , Football, Tennis, Kayak, Ski, Snowboard, etc.)

Les tests de laboratoire

La recherche et le développement de la technologie Reflex KiraxMD ont été conduits en collaboration avec les départements de neurophysiologie (Michel Portmann, Ph.D et kinanthropologie ainsi que Jean P. Boucher, Ph.D) de l’Université du Québec à Montréal. Les tests placebo ont été effectués et sont avérés nuls. Les tests suivants ont été effectués en situations contrôlées :


• VO2 max test
• Test d’impulsion verticale
• BIOTONIX TM
• Kin-com électronique et le EMG ont été utilisés pour les tests de force
• Test de vélocité au lancer du poignet (hockey) Midget AAA
• Tests de ski : Slalom géant, Descente
• Sondage dans un centre de Fitness en Italie (68 personnes)

Optimisez votre bien-être comme votre performance !

Dr André Brossard


%d blogueurs aiment cette page :